Walt Disney

La magie de Walt Disney :

Comment est-il devenu incontournable ?

Ce qui l’animait profondĂ©ment

Ce qui animait profondĂ©ment Walt Disney, c’était d’ĂȘtre profondĂ©ment reconnu, de devenir quelqu’un. Il aimait ĂȘtre au centre de l’attention. Si toi aussi tu vois grand et tu as une rĂ©elle ambition, Walt Disney te prouve qu’il ne faut pas en avoir honte. S’il n’avait pas Ă©tĂ© mĂ» par cette motivation, on aurait jamais eu la magie de Walt Disney.

Son deuxiĂšme Ă©lĂ©ment de motivation : faire tout l’inverse de son pĂšre. Walt Disney Ă©tait vraiment moderne pour l’époque car il ne concevait pas sa vie sans avoir un mĂ©tier dans lequel il s’Ă©panouit et pour lequel il Ă©tait douĂ©. 

 

Tu aimes lire ? Sache que Walt Disney s’est Ă©normĂ©ment formĂ© Ă  travers les livres
 

 

Ses parents ne croyaient pas en lui, mais lui avait la foi en lui. Rien que sur ce point Walt Disney est inspirant, car avoir la force de croire en lui quand on est pas soutenu par ses proches mais surtout quand on vit dans une sociĂ©tĂ© qui dĂ©nigre tes rĂȘves, faut un sacrĂ© courage. Croyez en vous ! Ne cessez jamais de croire en vous !

Walt Disney : Un visionnaire hors du commun. 

Il faut savoir qu’à l’origine les dessins animĂ©s Ă©taient destinĂ©s aux adultes. C’était des dessins animĂ©s satiriques voire un tantinet coquins. Quand Walt Disney s’est mis Ă  vouloir s’adresser aux enfants, c’était totalement rĂ©volutionnaire !

Il ne s’arrĂȘte pas lĂ , il avait clairement le sens de l’innovation. Il a repĂ©rĂ© une sociĂ©tĂ© qui dĂ©veloppait une technologie avancĂ©e cinĂ©matographique et va jusqu’à la financer pour en obtenir les droits.

C’est lui qui ajoute du son aux dessins animĂ©s, plus tard il y met de la couleur grĂące Ă  son flair parce qu’il avait investi dans la fameuse sociĂ©tĂ© que je viens de vous parler. Lorsque cette sociĂ©tĂ© a dĂ©couvert comment colorĂ© les images, Walt Disney avait nĂ©gociĂ© une exclusivitĂ© de l’usage de cette technologie sur 5 ans, qui a dĂ» ĂȘtre ramenĂ©e Ă  2 ans car les concurrents se sont battus tellement ils allaient se faire Ă©craser par cette avancĂ©e.

Il va mĂȘme plus en mĂȘlant le dessin animĂ© au rĂ©el : c’est ainsi qu’il crĂ©e “Le monde merveilleux d’Alice”, un dessin-animĂ© oĂč une vraie petite fille joue le rĂŽle d’Alice au milieu de personnages fictifs.

Walt Disney ne fait jamais semblant, il prouve qu’il croit en son intuition en mettant tous ses biens en vente, parfois jusqu’à sa propre voiture. Il se donne clairement les moyens d’atteindre ses objectifs et remue ciel et terre pour ça.

Walt Disney avait un autre talent : celui de savoir fĂ©dĂ©rer autour de lui. Au cours d’un sĂ©jour qu’il fait Ă  Hollywood, il rĂ©ussi Ă  se faire repĂ©rer par une productrice prĂȘte Ă  investir dans son projet. A son retour, il rĂ©ussit Ă  convaincre l’ensemble de ses collĂšgues Ă  le suivre, autrement dit il les dĂ©bauche.

Walt Disney Ă©tait conscient de ses limites et savait repĂ©rer les meilleurs talents dans chaque discipline. Il n’avait aucun problĂšme pour recruter des personnes qui dessinaient mieux que lui.

Plus tard, il mettra en place des salles de sport pour ses salariés, au point de leur mettre comme coach sportif un ancien champion des Jeux Olympiques.

Le parfait exemple de Personal Branding 

Au dĂ©but Walt Disney crĂ©e sa sociĂ©tĂ© avec son frĂšre. Ils se complĂ©taient Ă  merveille car l’un Ă©tait le visionnaire crĂ©atif et l’autre Ă©tait le rationnel comptable. Et la sociĂ©tĂ© s’appellait  “Brothers Disney” mais trĂšs vite ils ont changĂ© pour “Walt Disney” car ils ont compris qu’ils ne vendaient pas simplement des dessins animĂ©s mais c’était la vision de Walt Disney qui Ă©tait vendeur. Les gens achetaient parce que c’était Walt Disney, les gens investissaient parce que c’était Walt Disney


Son business tourne bien, pour l’une de ses commandes il crĂ©e le “Lapin chanceux”, un personnage trĂšs attachant avec une pointe d’humour. Ce fut un grand succĂšs. Malheureusement , en parallĂšle il change d’attitude, il commence Ă  devenir mĂ©prisant vis-Ă -vis de ses collaborateurs. A telle enseigne qu’ils finissent par tous le quitter sauf 2. Le producteur qui lui a volĂ© ses salariĂ©s lui a Ă©galement volĂ© le lapin chanceux. De quoi redonner de l’énergie Ă  Walt Disney pour se battre plus que jamais et prendre sa revanche. 

C’est ainsi que Walt Disney a changĂ© les statuts de sa sociĂ©tĂ© et est devenu producteur de ses propres projets. C’est grĂące Ă  ça que Mickey Mouse est né . Mickey est une rĂ©ponse au Lapin chanceux. 

La symbolique de Mickey

Tu ne le sais peut-ĂȘtre pas mais Mickey reprĂ©sente le frondeur amĂ©ricain, le combattant, un hĂ©ros avec une petite touche rebelle. En fait, chacune de ses caractĂ©ristiques correspondent en tout point Ă  la personne mĂȘme de Walt Disney. On est au cƓur du Personal Branding : crĂ©er un produit / service qui correspond Ă  la personnalitĂ© du crĂ©ateur. Si ce sujet t’intĂ©resse, je t’invite Ă  dĂ©couvrir l’exemple de Personal Branding de Steve Jobs ici. Tu y dĂ©couvriras quel est le lien entre Steve jobs et Apple.

Walt Disney rencontre un tel succĂšs avec Mickey, qu’il dĂ©veloppe le merchandising : les cartables, trousses, bol, t-shirt avec Mickey Mouse. Il crĂ©e mĂȘme des club pour enfants autour de Mickey. Le merchandising lui rapportait beaucoup plus que ses films.

Mais il restait un rĂȘve inachevĂ© …

Son rĂȘve Ă©tait de recevoir un oscar. C’Ă©tait pour lui la vĂ©ritable façon d’ĂȘtre pleinement reconnu pour son art. Il voulait qu’on mette le dessin animĂ© au mĂȘme plan que les films, mais les adultes n’étaient pas d’accord
 Encore une fois, la rage de vaincre, Walt Disney dĂ©cide de crĂ©er Blanche Neige. Sur ce projet on passait clairement Ă  un autre niveau. A l’origine, aprĂšs nĂ©gociation avec les banquiers, il fallait mettre 2 ans pour crĂ©er le film. Mais au bout de 2 ans, rien n’était prĂȘt mais vraiment rien. En rĂ©alitĂ©, ils ont mis 4 ans. Walt Disney a agrandi ses bureaux, embauchĂ© des centaines de personnes, c’était des frais considĂ©rables. Son studio  faisait la taille d’un village. 

Petit clin d’Ɠil aux perfectionnistes 😉 Walt Disney l’était, Ă  tel point qu’il avait fait venir de vrais danseurs d’opĂ©ra, de vrais animaux  pour Ă©tudier les courbes et les mouvements rĂ©els et ainsi les reproduire dans les personnages de Blanche Neige. Tu vois cette scĂšne oĂč les 7 nains dansent avec Blanche Neige ? VoilĂ  ce qui s’y cache derriĂšre.

Le génie de Blanche Neige est que tout est trÚs réaliste.

Toutes les plus grandes stars d’Hollywood viennent Ă  l’avant-premiĂšre de Blanche Neige.

Le pari que fait Walt Disney  : pouvoir susciter des Ă©motions Ă  travers un dessin animĂ©. Sans le savoir, Walt Disney allait devenir le gĂ©nie du storytelling. Il voulait faire pleurer les gens Ă  travers un dessin animĂ© ! (Pour savoir comment dĂ©velopper toi aussi ton propre storytelling, je t’invite Ă  dĂ©couvrir cet article)  Ce fut un pari gagnĂ©, Ă  tel enseigne que les spectateurs ont applaudi massivement Ă  la fin du film ! Du jamais vu !

Malheureusement il n’a pas eu l’oscar qu’il dĂ©sirait tant, il l’a eu beaucoup plus tard pour un autre dessin animĂ©.

La mission de Walt Disney

Il voulait mettre de la couleur dans la vie des gens, Ă©gayer le quotidien des AmĂ©ricains. Il faut comprendre qu’on Ă©tait en pleine dĂ©pression Ă©conomique et que les fins de mois Ă©taient dures pour les amĂ©ricains. Donc rendre les enfants heureux et par ricochet inscrire un sourire aux lĂšvres des parents faisait la joie de Walt Disney.

Il voulait faire vivre l’enfant intĂ©rieur prĂ©sent en chacun de nous. La particularitĂ© de Walt Disney est vraiment cette relation forte Ă  l’enfance. Il adorat les enfants, il en voulait mĂȘme 10 mais c’est sa femme qui a dit non car elle le voyait peu et ne se sentait pas Ă  la hauteur d’une telel tĂąche. Quelque part Walt Disney a toujours Ă©tĂ© un enfant, une enfant qui savait s’émerveiller, s’amuser, rĂȘver.  Et il avait cette capacitĂ© Ă  nous faire rentrer dans son monde.  C’est en jouant avec ses enfants, qu’il se met Ă  construire un train Ă©lectrique Ă  taille d’enfant. En l’essayant, il s’amuse tellement, que l’idĂ©e de crĂ©er un parc grandeur nature pour les familles serait absolument gĂ©nial ! Il faut savoir qu’à l’époque il existait dĂ©jĂ  des parcs d’attraction mais c’était des parcs pour les adultes de fĂȘte foraine oĂč il y avait des femmes de mauvaise vie, des gens pas trĂšs frĂ©quentables, un peu malfamĂ©. Il n’était pas de bon ton de frĂ©quenter ces lieux. Mais Walt Disney, lĂ  encore, a voulu casser les codes en crĂ©ant un parc sĂ©curisĂ©, innocent et familial. 

A la fin de sa vie, Walt Disney avait un dernier projet : celui de crĂ©er la ville du futur (Projet Epcot) Il voulait une ville ultra sĂ©curisĂ©e sans accident de voitures puisque les voitures devaient circuler uniquement en souterrain. Cette ville aurait Ă©tĂ© surplombĂ©e d’un dĂŽme qui aurait contrĂŽlĂ© le climat : on choisit quand il pleut, il fait beau, etc
 Ce projet n’a pas abouti car Walt Disney est dĂ©cĂ©dĂ© entre-temps et ses successeurs n’ont pas voulu le retenir.

La puissance de la marque Walt Disney aujourd’hui

Grosso modo la marque a quasi le monopole en ayant rachetĂ© des marques telle que Pixar. Beaucoup de parents encore aujourd’hui montrent des films walt disney Ă  leurs enfants. L’une des forces de cette marque est que comme elle marque les esprits des enfants (ça crĂ©e un mythe), les enfants devenus adultes veulent faire vivre la mĂȘme expĂ©rience Ă  leurs propres enfants. C’est comme pour le pĂšre NoĂ«l, on nous l’a fait vivre, donc on reproduit le schĂ©ma. 

Le tour de force de Walt Disney est d’avoir rĂ©ussi Ă  rĂ©sister aux plateforme telle que Netflix ou Amazon en refusant de cĂ©der les droits de visionnage. C’est seulement depuis avril 2020 qu’en France on peut accĂ©der Ă  un service de vidĂ©o Ă  la demande des films Walt Disney , avec Disney + pour environ 7 € / mois.

Pour conclure

Sers-toi de l’exemple de Walt Disney pour ne pas hĂ©siter Ă  affirmer ta personnalitĂ© et Ă  faire fondre ton activitĂ© avec ta personnalitĂ© de telle maniĂšre qu’elles ne fassent plus qu’un. 

Jennifer Soulier

Jennifer Soulier

Consultante en Personal Branding

Jennifer Soulier est une stratĂšgiste spĂ©cialisĂ©e en Perosnal Branding Authentique et Inspirant. Elle permet aux solopreneurs qui ont du mal Ă  se diffĂ©rencier et Ă  se dĂ©finir d’ĂȘtre reconnus sur leur marchĂ© et recherchĂ©s pour leur talent.

Si vous aussi, souhaitez devenir une Référence dans votre domaine, bénéficiez de votre consultation gratuite en Personal Branding. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.