Steve Jobs, le génie du Branding

Etudier le Personal Branding de Steve Jobs est très intéressant car il est très orienté business. Mais vous allez voir que dans sa façon de communiquer, l’authenticité de sa personne est vraiment présente et sa patte est là.

Ses valeurs

On va commencer par décortiquer ses valeurs. D’ailleurs avant même de commencer tu pourrais te demander quelles sont les valeurs de Steve Jobs ? Prends 1 minute et demande-toi quelles pourraient-elles bien être ? Quand tu penses à Steve Jobs, tu penses à quoi ?

 

N’hésite pas à les partager en commentaire.

1/ La simplicité !

La simplicité est la marque de fabrique des produits Apple. Apple est connu pour créer des produits intuitifs, agréables et simples à utiliser. Sur ce point c’était un sacré tour de force car c’était disruptif par rapport à ce que proposait Microsoft. Steve Jobs accordait une grande importance à ce que les choses soient simples. 

2/ L’excellence !

Quand tu regardes le parcours de Steve Jobs, tu vois bien que pour lui la première place n’est pas négociable, s’il joue c’est pour gagner. Quand il fait quelque chose, il ne les fait pas à moitié, il veut que se soit top, que ce soit qualitatif. C’est tellement intime à sa personne qu’il a su le diffuser dans sa marque. C’est lui qui a hissé la marque Apple au rang d’excellence. Tous les collaborateurs ayant travaillé pour lui sont unanimes là-dessus. L’une des raisons pour lesquelles il a pu vendre l’iphone plus cher que les autres téléphones, c’est parce que le téléphone en tant que tel était le meilleur de tous. 

3/ Visionnaire !

Steve Jobs voyait grand, sur du très long terme, il veut clairement impacter let monde et le transformer. Il a une vision qui le porte et qu’il fait vivre au point de lui donner vie à travers sa marque. 

Pourquoi je te parle de ça ? C’est parce que connaître tes valeurs est fondamental pour bâtir ton branding. Pas de branding sans valeur ! Et contrairement à la démarche faite dans les agences où l’équipe va proposer des valeurs pour la marque, dans le personal branding, je révèle tes propres valeurs pour baser ton branding sur toi et non pas sur une idée. C’est tellement important que j’ai développé ma propre méthode pour mettre en lumière tes valeurs. Après de nombreuses recherches, j’ai pu voir que la façon dont les valeurs sont travaillées est souvent superficielle. Je m’explique. Je peux voir à travers mes nombreux accompagnements que l’une des valeurs les plus partagées est celle de la justice. Mais imagine, je travaille sur la singularité des personnes et tout le monde ressort avec cette valeur… Je vais pas aller loin dans la différence… 

C’est donc ainsi que j’ai entrepris des travaux pour me permettre de faire émerger tes vraies valeurs, dans le sens “tes valeurs uniques”, celles qui te définissent dans ta singularité. 

Donc tu l’auras compris, travailler tes valeurs est capital !

Quand tu es au clair sur tes valeurs, demande-toi comment tu peux les incarner concrètement pour être pleinement aligné avec qui tu es et comment tu peux les diffuser dans ta marque (personnelle ou commerciale) pour donner du poids à ton business. 

Quand tu regardes l’introduction du keynote de Steve Jobs pour la présentation du 1er Iphone, il y a quelque chose de frappant. Il crée une atmosphère ! Il arrive pas là, comme ça “Hey je suis Steve Jobs, CEO d’Apple, …”, non non, il a une certaine prestance, il crée de l’attente, suscite le désir rien que sur la première minute. C’est en lien direct avec son côté visionnaire. Il n’est pas là pour vendre, il est là pour transformer le monde, et c’est ça la différence. Et c’est vrai qu’il y a une forme de gravité dans sa façon de faire, mais elle est justifiée car il n’est pas là pour jouer à Monopoly. Il voit dans son esprit l’impact que son produit va avoir dans la vie des gens. Il sait très bien que seules les personnes les plus aisées auront accès à son iphone en 2007 mais il sait déjà que plus tard il sera copié, qu’il y aura d’autres iphone et qu’un jour où l’autre le monde entier aura son téléphone nouvelle génération. Donc il sait qu’il y a quelque chose qui se joue à ce moment-là, il sait qu’il y aura un avant et un après l’iphone.

Et c’est vrai : on utilise tous le gps de notre téléphone, on a tous ce réflexe d’aller sur internet à partir de notre téléphone à la moindre question qu’on se pose. Notre façon de vivre est complètement transformée de l’intérieur. 

Donc cette forme de gravité est tout à fait justifiée. Encore une fois on assiste pas juste à une présentation d’un simple produit, on assiste à un produit qui va révolutionner le monde. Et pourtant il s’agit bien d’un produit mais il va plus loin. Et c’est ça qui fait la différence entre le marketing et le branding. 

Dans le marketing on vend le produit, dans le branding on vend une vision. C’est pour ça que je parle d’anti-marketing. 

Autre point à analyser dans cet exemple de Personal branding : Avoir le bon canal de communication. 

Dans le cas du keynote, Steve Jobs emploie le bon ton avec le bon style dans le bon cadre.

Pourquoi ? Non parce qu’il devait le faire, mais parce que ça lui correspondait. Tout était aligné avec qui il était.

Donc il est très important que tu trouves ton propre canal de communication, celui qui te va comme un gant et Dieu sait combien il y en a. En fait il y 1001 manière de communiquer : avec de l’humour, du fun, de la séduction, de la féminité etc… Qu’importe, l’important est que tu sois au claire sur ta façon d’être qui te ressemble le plus. D’où l’importance de choisir le canal de communication qui te correspond. Si tu es à l’aise à l’écrit, fonce dans l’écrit et va jusqu’au bout : écrit un livre, un blog, etc… Si tu es plus à l’aise sur scène et bien fais des conférences. Si au contraire ça ne te correspond et que tu te forces parce que c’est un canal porteur, n’y va pas. Un jour l’une de mes clientes est venu à moi à la suite d’un coaching avec un business coach qui proposait un accompagnement en ligne collectif pour atteindre les 10k / mois. Et il lui disait qu’il fallait faire de la vidéo parce que c’était porteur. Mais ce mode là n’était pas du tout aligné avec sa personnalité, elle était douée pour faire des conférences en présentiel. Résultat, elle ne passait pas à l’action parce qu’au fond d’elle-même, elle ne se sentait pas alignée avec ce qu’on lui suggérait de faire. 

En fait, d’une certaine manière développer ton personal Branding c’est activer la loi Pareto : comment en étant soi-même je vais impacter le plus ?

Revenons à Steve Jobs, dés qu’il présente son iphone il met tout de suite la barre très très haute : 

suspense – gravité – silence – cadre feutré – du noir – on est pas là pour jouer ni pour rire. Quand on met en scène une telle prestation, il faut clairement derrière assurer. Parce que si tu fais tout ça pour derrière accoucher d’une souris, autant te dire que le choc risque d’être très brutal. Ce qui me permet de faire une aparté sur l’importance de la cohérence. Il faut toujours être à la hauteur de la promesse que tu avances. Le branding est un levier ultra puissant à ne pas mettre entre les mains de n’importe qui. Je te conseille de rentrer dans cette démarche uniquement si tu as la volonté de vendre une prestation de qualité. Parce que si c’est juste pour vendre du “Ali express”… C’est clairement vouloir leurrer les gens. Car le branding par essence valorise à un haut niveau tes produits / services.

Steve Jobs et authenticité :

Il y a des éléments tangibles qui nous montrent que Steve Jobs est authentique dans sa façon de communiquer. L’un des plus tangibles est sa tenue vestimentaire. Faut comprendre qu’à son époque, ça ne se faisait absolument pas dans son milieu, tout le monde était en costume cravate. Il a vraiment cassé les codes. Mais pourquoi l’a t-il fait ? Ce n’était pas un fashionista, il l’a pas fait juste pour casser les codes, il l’a fait parce que sa personnalité était suffisamment forte pour l’imposer. Pour lui être confortable, à l’aise quand il travaille était important pour lui. Il avait cette force tranquille qui disait “ma valeur ne va pas se faire sur le costume que je vais porter”.

Être soi-même avec intelligence. Les vêtements ont un pouvoir influenceur sur notre posture. Si le fait de te mettre dans un costume / tailleur te donne de l’assurance et correspond à ta personnalité, go.

Steve Jobs et la répétition…

Revenons sur sa tenue vestimentaire. Quelqu’un s’est amusé à le photographier dans ses tenues tous les 3 ans jusqu’à sa mort et pendant des années il a gardé le fameux col roulé noir & jean. C’était sa patte à lui, et c’était certainement l’expression de son amour de la simplicité : ne pas se prendre la tête à penser à comment s’habiller chaque matin, mais aussi une façon de marquer les esprits par la répétition. D’autres personnaltiés connues emploient ce procédé : Thiery ardisson toujuors en noir, Anne Roumanof toujours en rouge, etc… Tu peux aussi regarder l’entreprise de déménagement “les gentlemen” qui ont pour symbole le nœud papillon et tous leurs salariés en porte un. Mais il ne faut pas le faire pour le faire. L’important dans cette démarche est de le faire pour que ça fasse sens. 

Être mû par quelque chose de plus grand :

“Vous voulez continuer à vendre de l’eau sucrée toute votre vie ou vous voulez avoir une chance de changer le monde ?”

Cette question, Steve Jobs l’a posée à l’ancien PDG de Pepsi, John Sculley pour le convaincre de le rejoindre. Quand il lui dit ça, il ne s’agit pas d’une technique de manipulation, il est sincère, il y croit vraiment à sa vision et c’est pour ça qu’il y va fort. 

“Je valais un million de dollars lorsque j’avais 23 ans et plus de 10 millions de dollars quand j’avais 24 ans et plus de 100 millions de dollars quand j’avais 25 ans et ce n’était pas ce qu’il y avait de plus important pour moi parce que je n’ai jamais fait ce truc pour de l’argent”

L’une des clés du Personal branding réside en cela : on est très loin de l’idée de marketer son image, de faire le marketing de soi. Et quand on se détache de cette quête monétaire, on libère notre esprit pour la véritable priorité : celle qui consiste à servir. Donc pose-toi vraiment cette question : pourquoi tu fais ça ? Le fameux pourquoi ! Qu’est-ce qui t’anime, te fait vibrer, et que le matin tu te lèves avec cette envie d’enflammer le monde ? Et que finalement ton entreprise c’est le moyen de le réaliser. On a la chance quand on est entrepreneur de faire de son business le moyen de contribuer au monde. 

C’est en cela que Steve Jobs est un homme très inspirant, ce n’est pas juste un créateur innovant, juste un milliardaire, c’est quelqu’un qui a vécu à 2000 % sa marque personnelle, ce qu’il avait en lui. C’est un homme qui a impacté le monde par sa vision, l’enthousiasme qu’il avait à le transformer.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *